Lorsque les jeux vidéos et nouvelles technologies se mettent au service de l’enseignement, cela donne le Serious Game.

 

Jeux sérieux

Un Serious Game est défini comme « un courant didactique qui tend à utiliser les techniques et technologies du jeu vidéo au service de la transmission d’un message pédagogique ». Il fait son apparition au début des années 2000 par le biais de « American Army » qui est un jeu de simulation d’entraînement développé par l’armée américaine.

Cette application informatique en combinant le divertissement à des aspects plus sérieux propose une expérience nouvelle d’apprentissage, de sensibilisation et d’information. Fleurissent alors des Serious Games dans différents domaines tels que la santé, la justice, la politique, l’armée, l’écologie, la culture, les sciences… De manière générale, les Serious Games sont les jeux vidéos qui s’éloignent du simple jeu vidéo de divertissement pour. Le pouvoir du Serious Game est que sous la forme d’un jeu vide il rend attrayant l’aspect sérieux d’un apprentissage.

D’après les travaux de Julian Alvarez (auteur d’une thèse) on distingue cinq catégories de Serious Game :

  • les advergaming (jeux publicitaires, faire passer un message communicationnel qu’il soit d’ordre politique, religieux ou social),
  • les edutainment (aussi appellés Edugame, apprendre dans le domaine éducatif ou en entreprise),
  • les edumarket games (utilisés pour la communication d’entreprise, le but est de faire passer un message marketing allié à un domaine éducatif, informative ou d’entraînement),
  • les jeux d’entraînement et de simulation (cognitive ou physique)

Cet environnement d’apprentissage vidéoludique est de plus en plus adopté par des entreprises qui choisissent d’investir dans cette technologie pour former leur personnel, cette formation prend alors la forme de simulations et de reconstitutions de situations mêmes les plus complexes.

Le Serious Game santé

Le domaine médical n’est pas laissé de coté par cette innovation : jeux thérapeutiques et innovations e-santé fleurissent et les projets développés dans le domaine de la santé sont très divers. De plus, ils sont destinés aussi bien au corps médical professionnel qu’aux étudiants en médecine ou encore au grand public. Tout le monde peut en pratiquer et il y en a pour tout le monde, amateurs comme professionnels donc.

Par exemple, à destination des professionnels de santé, Pulse est un Serious Game créé par la société américaine Breakaway. C’est un outil de simulation 3D qui a pour but l’apprentissage de gestes médicaux complexes et de savoirs techniques (commercialisé en France par l’agence Interaction Healthcare). Le but est donc de former en partie le personnel médical grâce à un jeu vidéo. Le principe de Pulse est le suivant, le joueur suit le parcours de patients à l’hôpital dès leur arrivée jusque dans le bloc opératoire (par exemple). Le joueur doit ensuite, à travers son écran de jeu, diagnostiquer le patient et le soigner tout cela étant chronométré. Bien sûr, les diagnostics varient en fonction des scénarii. Et le jeu est plutôt très bien développer et offre une précision de haute qualité, car le joueur peut :

  • manipuler le patient
  • poser des questions aux patients
  • demander des radios ou des analyses de sang
  • mettre en place une perfusion
  • stopper une hémorragie, pratiquer certains actes chirurgicaux

serious-game-sante

Aperçu de Pulse

Certains Serious Games comme Pulse sont utilisés dans les hôpitaux ou facultés de médecine. C’est le signe donc que les Serious Games constituent une nouvelle façon d’apprendre, qui est plus ludique et moderne.

De plus, ils peuvent être utilisés en tant que thérapie pour le suivi de rééducation d’un patient, soit comme source d’information sur sa maladie. À titre d’exemple, on peut citer le Serious Game thérapeutique Hammer & Planks qui, à travers une histoire de piraterie, aide les patients hémiplégiques (paralysie d’une ou plusieurs parties du corps d’un seul côté) à  récupérer leurs facultés d’équilibre. Le jeu permet aux patients de récupérer leur équilibre en les entrainant à effectuer des mouvements de droite à gauche et de haut en bas grâce à son fonctionnement sur Wii. Présentée en 2013, l’application vidéoludique est déjà utilisée par des ergothérapeutes.

Les jeux sérieux sur la santé ont aussi pour but de sensibiliser et d’informer les joueurs sur des sujets sensibles. Ils permettent d’aborder des sujets délicats de manière moins grave. Un proche d’un patient peut par exemple y jouer pour en savoir plus sur la maladie en question par exemple.

Perspectives

Le marché des Serious Games est en plein essor, surtout aux États-Unis. L’Europe suit le mouvement également. Le marché est évalué à 1,7 milliard de dollars dans le monde en 2015 et pourrait atteindre 5,5 milliards de dollars en 2018. Les entreprises restent les principales intéressées par le Serious Game qui constitue un moyen de formation efficace. Dans le domaine médical, l’opinion n’est pas encore tout à fait unanime pour des raisons de praticités, bien qu’il soit prouvé que les apprenants de Serious Game santé obtiennent des résultats 14 % plus importants que les non-apprenants Serious Game. De plus, tous domaines confondus, 79 % des apprenants Serious Games se déclarent plus productif et motivé par l’apprentissage. En effet, le principe d’allier le ludique aux jeux vidéos est un des aspects de l’e-learning qui enthousiasme ses utilisateurs et qui accroit leur implication dans leurs formations. C’est une caractéristique non négligeable. D’après les chiffres de l’institut Gartner, 50 % des entreprises utiliseront des processus basés sur les jeux sérieux d’ici fin 2015.

Aujourd’hui ces aspects-là peuvent être aussi adaptés aux particularités de chaque métier du monde médical et vITamines, dans son rôle expert d’assistance à maitrise d’ouvrage et de traducteur des besoins métiers en besoins informatiques, est en mesure d’accompagner ces projets complexes, novateurs et cruciaux.