Le terme Big Data désigne littéralement les « grosses données ». Cette notion fait référence à l’explosion du volume de données résultant de l’usage, presque commun partout, d’internet et des nouvelles technologies de l’information. Ces données numériques, nous en sommes les principaux émetteurs, elles documentent parfois chacune de nos actions de photos ou de messages. Et nous le faisons volontairement et gratuitement. Comme par exemple lorsque nous utilisons un GPS ou un bracelet connecté : ce type d’informations que génèrent des nouveaux outils représente une mine d’informations, qui sont ensuite récupérées et stockées. C’est ce qu’on appel le Big Data. Ces données sont-elles importantes ? IBM a investi entre 2004 et 2014, 24 Milliards de dollars dans l’analyse de ces données…

Son importance tient à 3 principales raisons.

Nouveau type de données

Le Big Data rassemble, tout d’abord, un nouveau type de données. Elles sont générées, collectées et stockées. Elles représentent donc une source extraordinaire d’information qui n’étaient tout simplement pas disponible avant la révolution numérique.

En effet, l’essentiel du Big Data concerne un contenu tout à fait nouveau. C’est à dire que ce sont des données inédites du à notre époque. Prenons l’exemple du e-commerce, comment fonctionnent-ils aujourd’hui à l’ère du numérique ? En 2015, les sites web ne sont plus focalisés sur les détails des achats et des transactions qui leur permettait d’estimer la demande et d’ajuster les prix et les stocks. Grace aux nouvelles technologies, l’e-commerce visualise le flux de clics de ses clients qui est une suite de clic qu’un client effectue au cours de son achat en ligne. Ce flux de clics contient les informations suivantes : moment de l’abandon éventuel de l’achat ou de la confirmation, la totalité des endroits du site parcouru, le style de vêtements qui l’intéresse comme la taille ou la couleur et aussi si le client et sensible à certaines informations telle que celles liées au développement durable. Ces analyses de flux de clics sont importantes car elles permettent d’offrir une expérience personnalisée au visiteur et donc d’améliorer les ventes.

La valeur à en retirer

Le Big Data n’est pas une fin en soit, les données ont besoin d’être analyser pour extraire les informations qu’elles recèlent. Ainsi de nouvelles activité voient le jour : on parle souvent de business intelligent ou de décisionnel qui vont étudier l’historique d’une transaction par exemple, comme dans l’exemple du e-commerce. Ces métiers vont alors créer une base de donnée qui permettra de dégager des tendances et de fournir des statistiques sur les performances système. Le Big Data permet donc de multiplier les données à disposition des business intelligent, de plus comme ces données sont nettement plus complexes elles permettent des analyses beaucoup plus poussées. Comme par exemple lors d’un sondage marketing : on utilisait avant des questionnaires notés de 1 à 5. Les entreprises disposent désormais d’une immense base de données clients concernant leurs offres et service récupérables sur internet : twitter, section commentaire sur le site internet de l’entreprise, youtube, blog specialisé, réseaux sociaux… Toutes ces données fournies librement, sont sans réel structure et reflètent les pensées et émotions des gens. On passe donc à une analyse de sentiments en quelque sorte, grâce aux réseaux sociaux.

Façonner le futur

Les informations disponibles dans le Big Data nous ont permises d’effectuer des progrès impressionnant dans nos activités.

Traditionnellement, en matière de business intelligence, on effectuait des analyses historiques pour comprendre le passé et ainsi améliorer les performances de l’entreprise. Mais c’était à l’utilisateur de décider des informations données jugées utiles. Les analyses du Big Data sont à l’inverse des analyses prédictives. Elles permettent de modeler et d’influence l’avenir en empêchant certains évènements et modifiant le court des choses : anticiper les préférences des consommateurs, et lui apporter des propositions adaptées à ses gouts. Le Big Data est donc important car permet de recueillir des données sur le comportement des consommateurs, et leurs ressentis aussi, quasiment en temps réel !

Ces analyses sont toujours plus prédictives, elles se projettent donc dans nos vies quotidiennes et transforment notre façon de travailler et de vivre.