L’Open source est une notion importante en informatique et du monde numérique, et représente un vrai courant pensée. Malgré cela, elle reste plutôt méconnu du grand publique qui la considère encore comme une spécialité de « geek » , et sa définition est parfois source de confusion.

Qu’est ce que l’Open Source

On dit qu’un logiciel est Open Source si le code source -c’est à dire les lignes de codes du programme- est à la disposition du grand public. Il est libre d’accès, de redistribution et de développement par n’importe qui ayant les capacités techniques d’améliorer le programme. Il est le fruit d’un travail collaboratif, ou les programmeurs travaillent ensemble au sein d’une communauté à l’amélioration du logiciel. En effet, les logiciels libres sont développés par des communautés de développeurs venant de tout horizons, ils peuvent être des étudiants, chercheurs et/ou bénévoles.

Attention, il faut noter qu’il existe une difference entre logiciel libre et gratuit. Un logiciel libre peut être gratuit, mais un logiciel gratuit n’est pas nécessairement libre. De plus, par opposition on dit qu’un logiciel non libre est un logiciel propriétaire.

Chacun a donc la liberté

  • de l’utiliser,
  • d’étudier et de modifier son code source pour l’adapter à ses propres besoins,
  • de redistribuer des copies,
  • de publier des améliorations.

Pour assurer la qualité des logiciels libres, une “core team” composée de spécialistes est mise en place pour verifier la qualité du travail des programmeurs. Le mouvement Open Source se vante donc d’avoir des logiciels de qualité tant le code source est toujours disposé à être améliorer. Depuis leur création, les logiciels open source se sont bonifiés pour gagner une vraie reputation de logiciels de qualité. Ce qu’on leur reproche est juste d’être moins design que les logiciels propriétaires et moins ergonomiques. De plus, il faut noter que les logiciels libres ne sont pas compatibles avec les logiciels non libres, ceci résulte d’un désir des propriétaires de logiciels non libres.

Le mouvement Open Source

C’est en 1984 que Richard Stallman, accompagné de hackers, initie le mouvement des logiciels libres avec le projet GNU (qui se lit « gnou » comme l’animal). Le projet est pensé afin d’être une alternative à la « propriété intellectuelle ». Tous les codes sources doivent être libres.

Un peu d’histoire : pour comprendre le mouvement open source il faut remonter à son origine aux États-Unis dans les années 60. Les années 60 marquent le début du développement de l’informatique et c’est en 1965 que se développe le noyau Unix open source qui est un système d’exploitation libre qui va servir par la suite au développement d’autre système d’exploitation propriétaire comme Linux et mac osx. Ce mouvement ne prend pas naissance dans les années 60 par hasard, en effet cette période est aux États-Unis synonyme d’ambiance libertaire, ou l’accès au libre est la norme ! Il est inconcevable à l’époque qu’un logiciel soit dévoilé sans son code source, car à cette époque d’aspiration créative l’acheteur doit pouvoir bidouiller son logiciel lui-même et l’améliorer en fonction de ses attentes. Toutefois les années 70 marquent une scission entre le libre et le non libre. En opposition aux logiciels libres, de toutes nouvelles revendications voient le jour, un nouveau mouvement emmené par Bill Gates — fondateur de Microsoft — qui prône le droit à la propriété intellectuelle ! Bill Gates milite donc contre l’open source et pour priver les utilisateurs d’avoir accès aux codes du logiciel et lance le débat sur la rémunération de l’innovation.

Aujourd’hui le mouvement open source est organisé en éditeurs de solutions open source ayant un business modèle très efficace en proposant un rapport qualité prix imbattable.

De plus, l’open source touche à des domaines divers de plus en plus variés comme l’environnement serveur, les domaines applicatifs, les outils d’ingénierie, les solutions de réseaux et la sécurité. Aujourd’hui, les solutions Open Source sont autant utilisés que les solutions propriétaires. De nombreux organismes de services publics ont migré vers le système d’exploitation open source Linux. En effet, ces dernières années ont montré que les grandes entreprises sont toujours plus nombreuses à se tourner vers les solutions open source, car les solutions libres présentent un avantage économique certain et comme nous l’avons expliqué plus haut, des produits de qualité. C’est pourquoi en 2013 le marché français de l’open source est évalué à 2,5 milliards d’euros représentant 6 % des logiciels et services. La croissance en 2012 a été de 68 % et en 2013 de 83 % ! C’est un marché qui ne cesse de prendre de l’importance.

Cette montée en puissance du Libre ne fait pas que des heureux, ainsi on peut entendre de nombreuses plaintes venant de certains éditeurs propriétaires comme Oracle critiquant sévèrement les organismes gouvernementaux utilisant des logiciels libres.

Ainsi de par sa popularité et son efficacité, l’Open Source s’est installé dans les habitudes informatiques des entreprises et d’un public averti.

Voici le lien vers une vidéo intéressante « What is Open Source explained in LEGO »: