État du commerce en France

Le marché du e-commerce en France devrait atteindre 62,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires, soit une croissance de 10 %. De plus, 70 % de ces recettes sont réalisées par 0,5 % des sites de vente en ligne. À titre de comparaison, la vente de détails traditionnelle croît, elle, de 1,1 % en 2015. Le commerce de vente en ligne en France est donc bel et bien un commerce fleurissant avec un chiffre d’affaires atteignant 56,8 milliards d’euros. De plus, on note aussi la croissance du M-commerce. En effet, avec 6 millions de mobinautes (internautes connectés depuis leurs mobiles) au premier trimestre de 2015, le m-commerce représente un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros aujourd’hui.

Le e-commerce est bien plus qu’une tendance. Selon la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance), il existe 164 000 sites d’e-commerçants en France sur Internet en 2015. La croissance est à environ 15 % par an depuis 2013. Mais comme précisé plus haut, le chiffre d’affaires de ces sites est très divers et inégale : jusqu’à 66 % des sites de e-commerces en France réalisent un CA inférieur à 30 000 euros par an. Et seuls 6 000 sites réalisent plus d’un million d’euros de recettes par an.

En France, Amazon est de loin le premier site de vente en ligne consulté et comptabilise près de 16,8 millions de visiteurs par mois. Le top 5 des sites de e-commerce les plus visités en France est le suivant :

Capture d’écran 2015-11-06 à 17.32.03

Et les sujets qui intéressent le plus les Français en terme de vente en ligne sont le tourisme et l’habillement. En effet, à noter que le tourisme représente une bonne part du e-commerce en France avec 32 % du chiffre d’affaires global. Mais l’habillement est le premier en terme d’unité vendue.

Impact d’Internet et du e-commerce sur les prix 

Face à un tel succès du e-commerce, on en a étudié les raisons pour nous consommateurs. La vente en ligne n’est pas simplement une tendance, elle est plutôt le fait d’un nouveau marché moins cher et plus efficace. En effet, il est indéniable qu’Internet a un impact sur les prix, Internet entraine une baisse des prix. Tout d’abord, la vente en ligne permet de comparer plus facilement les prix en tant que consommateur. En un clic. C’est également un outil de comparaison de prix pour les e-commercants, qui vont ainsi accroitre leur esprit de concurrence qui va donc entrainer une baisse des prix. Le consommateur y gagne. L’intensification de la concurrence conjuguer à la réduction des couts de production et de distribution prouvent qu’Internet a un impact (à la baisse) sur le prix des produits. Il est donc plus intéressant pour le consommateur d’acheter en ligne.

Fixation des prix

Quels sont les nouveaux facteurs pris en compte par les offreurs pour fixer leurs prix ? À l’ère de l’instantané, les offreurs doivent forcement en 2015 prendre en compte les comportements et réactions des consommateurs à l’égard du prix. Les nouvelles technologies, tels que les outils permettant l’étude du Big data — étude du flux de clic sur un site de e-commerce, par exemple — ou les réseaux sociaux ne laissent pas le choix aux sites de e-commerces. Nous relevons dans notre étude, l’importance du prix au moment de la décision d’achat, car la demande est hautement sensible au prix. C’est pourquoi les e-commercants développent certaines techniques leur permettant de fixer au mieux leurs prix. Par exemple, ces derniers pratiquent le « lab test ». Le principe est le suivant : à la mise en ligne d’un nouveau produit en vente, le site affichera un prix de départ. Ce dernier sera ajusté par rapport aux attitudes des acheteurs. L’analyse de données toujours plus fine permet ainsi d’approcher le prix le plus efficace.

Cependant, le comportement du consommateur est déterminé au moment de l’achat et est propre à chaque acheteur par rapport au temps qu’il souhaite (ou peut) consacrer à son achat. Il est prouvé que si le consommateur est pressé par le temps, il collectera 60 % moins d’informations sur la concurrence.

Il est donc important dans sa stratégie de vente en ligne de prendre en compte ces critères et surtout ces méthodologies – sur lesquels nous vous accompagnons au sein de vITamines-IT.