Google capte environs 70 % des recherches dans le monde (90 % si on exclut la Chine), ne laissant que très peu de place à la concurrence. Tellement incontournable, le géant américain est devenu un réflexe chez la grande majorité d’entre nous. Même si nous connaissons tous Bing et Yahoo, Google s’est imposé en tant que leader – et de très loin.

Dans cet article nous allons aborder le marché des moteurs de recherches. Après avoir détaillé dans un article précédent comment marchait Google, nous nous intéresserons ici plus particulièrement aux concurrents du géant américain.

Faisons le point tout d’abord sur la répartition actuelle des parts de marché.

Selon Net Applications, en mars 2015, Google représente 62,30 % des requêtes sur les moteurs de recherche dans le monde, et c’est le chinois Baidu qui suit avec 19,82 % des recherches. Bing, le moteur de recherche de Microsoft, représente 8,11 % des requêtes, devant Yahoo (7,68 %).

2604029-parts-de-marche-des-moteurs-de-recherche-dans-le-monde

 

Baidu, un autre géant du Web

640px-Baidu

Il est important de parler du géant asiatique, car si Google écrase la concurrence en Europe, son hégémonie s’arrête aux portes de l’Asie qui détient le plus grand marché du monde. En effet, en Chine, Google ne réalise que 9 % de part de marché, loin derrière le moteur de recherche chinois qui enregistre 54 % des recherches. Baidu est un moteur de recherche chinois créé en 2000, et réalise aujourd’hui chaque jour, 6 milliards de recherches. C’est le site le plus fréquenté en Chine et le sixième à l’échelle mondiale. Baidu s’inspire de son concurrent Google en développant un moteur de recherche mobile sous androïde et se lance dans le Big Data en lançant son service de Cloud Computing. Baidu souhaite aller plus loin, en tenant compte des particularités culturelles et linguistiques des différentes parties de l’Asie, le moteur de recherche chinois prévoit de fournir un service adapté à chaque région. Le laboratoire de recherches linguistiques asiatiques de Baidu est basé à Singapour. Baidu a également pour ambition de s’installer durablement dans les pays émergents hors Asie, en établissant notamment un partenariat avec Orange pour développer un navigateur mobile en arabe et français ciblé pour les pays africains.

 

Alliance de Bing et Baidu

De plus, depuis 2006, Baidu et Bing (Microsoft) entretiennent une relation étroite. Un accord permet depuis 2006 de promouvoir des liens sponsorisés de Baidu sur MSN et Live Search. En 2011, ils s’allient de nouveau pour offrir aux internautes chinois des services de recherche en anglais. Bien sûr, Baidu et Microsoft sont les deux gagnants de cette alliance qui permet au premier de prendre un avantage conséquent en s’alliant à un leader mondial, pour le second de développer une visibilité mondiale.

 

Contre l’espionnage

Il faut noter que, durant ces dernières années et les révélations d’Edward Snowden sur le programme de surveillance de la NSA, la réputation de Google a évolué, et l’entreprise est de plus en plus contestée. Le programme de surveillance de la NSA inclut : collecte et réutilisation de données, irrespect de la vie privée, publicités de plus en plus ciblées et abondantes… on reproche également à Google les places attribuées aux annonces sponsorisées sur le moteur de recherche. Les internautes sont donc de plus en plus conscients de ces problématiques, c’est pourquoi leur intérêt pour les moteurs de recherche alternatifs croît. Parmi ces alternatives nous trouvons Qwant, un moteur de recherche français lancé en 2013 qui promet que « pour gagner de l’argent, nous n’avons pas besoin de vous traquer ». Ils promettent donc de ne pas stocker les données des utilisateurs et affirment le droit à l’oubli. Le moteur de recherche propose également une interface originale qui trie les recherches en trois colonnes : web, actualités et social. Ajoutant à cela, des résultats par image ou vidéo ! La fréquentation augmente chaque mois de 20 %. Le plus populaire des moteurs de recherches alternatifs est Duck Duck Go. Il est américain et crée en 2008. Sa devise est : « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ». Ces nouveaux moteurs de recherche plaident pour la vie privée sur internet : les requêtes ne sont pas enregistrées, les données ne sont pas conservées et il n’y aucune publicité ciblée ou résultat personnalisé !

 

Ainsi, si Google domine toujours le marché des moteurs de recherche en 2015, on peut relever la percée des moteurs de recherche à travers le monde. Les différences essentielles portent sur l’ouverture à de nouveaux marchés et sur la préservation de la vie privée des utilisateurs ; mais arriveront-ils à remplacer nos habitudes prises avec Google qui sait offrir toujours plus de services ? À vous de les essayer !