Qu’est ce que c’est ? Quel est le principe ?

Le bitcoin est une monnaie virtuelle décentralisée créée en 2009 par un informaticien qui, par souci de créer un système complètement vertical, souhaite rester anonyme. Le principe du bitcoin est de pouvoir convertir sa monnaie nationale en devise numérique universelle indépendante de toute institution financière ou instance de contrôle, dont le fonctionnement repose sur un algorithme mathématique. Un pur produit d’internet donc. Le bitcoin est en quelque sorte le système monétaire d’Internet. Le bitcoin est une monnaie électronique qui fonctionne sans pièces ni billets, mais avec des codes informatiques cryptés qui s’échangent. Satoshi Nakamoto, qui est le choix de pseudonyme de l’informaticien à l’origine du bitcoin souhaitant rester anonyme, a programmé ce système de telle sorte qu’il n’y ait à terme pas plus de 21 millions de bitcoins en circulation. Pour trouver des bitcoins il faut résoudre des équations mathématiques de plus en plus difficiles au fur et à mesure que les bitcoins sont découverts. En effet, comme il n’y a pas de banque centrale à proprement parler pour fabriquer de nouveaux bitcoins, le système récompense des « mineurs » (venant du mot minage) qui à l’aide d’appareils informatique puissants effectuent des calculs mathématiques pour réguler les transaction de bitcoins sur le réseau. En échange de leurs services le système les récompense de quelques bitcoin. Et c’est comme ça qu’il y a de nouveaux bitcoins en circulation. Bien sûr le système est programmé de telle sorte que, plus il y a de bitcoins découverts, plus les équations sont difficiles à résoudre. Ainsi, le système se limite donc de lui même à 21 millions de bitcoins en circulation. Cela veut aussi dire que chaque bitcoin est unique et possède un code informatique qui lui est propre. Ceci permet de suivre l’historique d’échange de chaque bitcoin, utile pour éviter les fraudes: on ne pourra pas vous refiler un bitcoin déjà refilé à quelqu’un, vous pourrez en vérifier les précédentes transactions.

Il y a aujourd’hui un peu plus de 11 millions de bitcoins en circulation.

Ce système se présente comme une vraie révolution pour plusieurs raisons, pratiques et fondamentales. Tout d’abord, avec bitcoin on imagine un touriste à l’étranger qui n’a plus besoin de faire changer sa monnaie en monnaie locale. On pense aussi à la création d’un système totalement vertical qui élimine l’intermédiaire banque et facilite ainsi considérablement les transactions et transferts d’argent. En effet, avec les bitcoins, les transferts se font quasi instantanément en moins d’une dizaine de minutes et les frais sont nuls. Aussi, les montants transférés ne sont pas plafonnés, et les échanges ont une dimension planétaire. Ceci est pratique pour les envois d’argents à l’étranger, si avant il vous en aurait coûté une vingtaine d’euros, avec les bitcoins il vous seront facturés à moins de 0,10 centime ! De plus, il faut noter que les échanges se font en tout anonymat sauf celle du nom de votre compte que vous lui aurez donné à la création.

техно2 гот

Points d’améliorations et perspectives

Cependant, bien que le système soit largement jugé très intéressant, de nombreuses lacunes l’empêchent encore d’exploser et expliquent pourquoi très peu de commerces acceptent à ce jour cette monnaie d’internet. Tout d’abord, du fait que cette e-monnaie ne soit pas contrôlée par une institution ou par un schéma classique auquel nous sommes accoutumés, elle n’inspire pas totalement confiance. Et la confiance et la sécurité sont déterminants dans l’établissement de la valeur d’une monnaie, encore plus sur internet. En effet, utiliser des bitcoins implique d’avoir un portefeuille en ligne pour y stocker son argent sous forme de bitcoins, cela nécessite que les sites qui proposent ce service soient bien protégés, car il est évident que ce système d’argents stocké en ligne est sujet à des arnaques et attire les hackers. On peut donc se faire voler ses bitcoins, oui. De plus, cette méfiance envers le bitcoin rend la monnaie volatile. Pour l’instant elle est encore plutôt fragile et son cours peut être impacté considérablement à chaque événement. Par exemple, aujourd’hui votre bitcoin vaut 300$, demain il peut en valoir 6 et le jour d’après 32. Il n’y aucune sécurité. Mais le cours se stabilisera avec l’augmentation du nombre d’utilisateurs, car plus il sera utilisé plus cela voudra dire qu’il est une monnaie de confiance, et donc gagnera en stabilité. Aussi, ce qui est repproché au bitcoin est son caractère irréversible: lorsqu’un transaction est faite, il n’est plus possible de faire marche arrière. Il ne faut donc pas se tromper de destinataire lors d’un virement par exemple. Les adresses de bitcoin sont de ce type: 18Trqk3tKkF8vNoW6am5rx8K6wUSQAqo1q. Cette succession de caractères fait office de “RIB”, sauf que le nom du titulaire du compte ne sera mentionné nul part. Il est donc facile de se tromper.

Aujourd’hui le bitcoin reste tout de même assez méconnu du grand public, même si la tendance est à l’expansion. Un effet de réseau doit encore se développer.

Voici un lien qui vous permet de suivre le cours du bitcoin en temps reel: http://www.bitcoin.fr/pages/Cours-du-bitcoin